Sans un sou en poche

Introduction :

Lorsque j’ai commencé à lire de la littérature de voyage je ne savais pas par quoi commencer. J’étais à la recherche d’une œuvre de voyageur d’aujourd’hui parcourant le monde.  En regardant les livres dans le rayon je m’arrêtais sur l’un d’entre eux dont le titre m’intriguais… qu’il est bon parfois de suivre son instinct. Je vais vous parler d’un récit de voyageur de trois jeunes globe trotteurs  audacieux.

« Wallouh Flouz »

Sans un sou en poche de Benjamin Lesage édité chez Arthaud

1. L’auteur

potrait de Benjamin Lesages
Portrait de l’auteur

Benjamin Lesage est un écrivain – voyageur conférencier français né en 1985. En 2010 avec deux amis il décide de voyager à travers le monde sans argent, en réduisant au maximum leurs empreinte carbone. Il écrit un livre sur leurs rencontres et son périple appelé Sans un sou paru au édition Arthaud.

L’auteur à également publié d’autres œuvres autour de son aventure (3 pouces et un destin, voyager sans argent: le non guide et vivre sans argent). Que vous pouvez retrouvez et télécharger gratuitement pour certain d’entre eux sur leur blog : sansunsou

2. Contexte

En 2007 l’auteur est étudiant en Erasmus à la Haye au Pays-Bas. Durant ses 3 années d’études, ils rencontrent Raphael et Nicola deux étudiant avec qui il deviendras amis. Un soir accompagné de Raphael pour rejoindre la Haye en stop lui vint l’idée du projet de ce voyage. De retour à l’université ils se concertent avec Nicola et décident  ensemble de prendre la route a la fin de leur études.Rejoindre le Mexique depuis les Pays Bas sans aucun argent, usant uniquement de la générosité des gens qui les emmène et les héberge.

Leur voyage duras dix mois, ils parcourront 24000 km en voiture à vélo et en bateau, de cette expérience naitra un blog et par la suite un livre et un projet ambitieux.

Bateau-stop
Le bateau stop à été l’un des nombreux moyens de transport. ( Photo prise au large du Brésil )

3. L’avis du globe Lecteur

J’ai apprécié découvrir ce livre, j’ai beaucoup aimé l’idée de voyager de cette manière. J’ai adoré la détermination l’audace et l’ingéniosité dont font preuve ces trois globe-trotteurs pour trouver à manger, dormir et se faire transporter. j’ai beaucoup aimé le chapitre ou l’auteur mentionne la façon dont est né cette aventure.

le groupe en photo
Le trio de cette aventure prenant la pose sur une route d’Espagne.

Voici le passage que j’appellerais celui du déclic :

L’auteur et rejoint par Raphael pour rentrer en stop à la Haye, en attendant  un chauffeur ils s’adossent à des bidons d’huile :

Et là, contre toute attente, j’ai ressenti une vague de plaisir. Un sentiment de bonheur. Etais-ce parce que Raphael était à coté de moi, que nous étions un peu enivrés par les vapeurs du Haschich offert par deux Tchétchènes ? Je ne sais. Pas d’attache, pas d’argent pas de montre. Uniquement la confiance absolue en l’avenir. J’ai cru toucher du doigt le sens du mot « liberté ». Et là allongé sur mes cartons, bercé par le ronron de l’autoroute, je me suis pris à rêver de partir vers l’inconnu, sans un sou en poche.

Extrait choisi Page 12-13

trajet des voyageurs en Europe et en Afrique
Le trajet des eco globe trotteurs en Europe et en Afrique.

J’ai pris plaisir à aller faire un tour sur le blog qu’ils ont crée durant leur périple : sansunsou. Sans oublier le projet qui est né après cette expérience : Eotopia, un village autonome sans argent vivant sur le principe d’économie de don. Un projet  ambitieux mais qui montre la détermination de l’auteur pour vivre son rêve.

La chose qui m’a vraiment manqué dans ce livre était l’absence d’une carte; qui m’aurais permis de situé le parcours déjà réaliser et apprécié d’autant plus l’exploit.

L’idée de voyager de cette façon m’a prouvé une fois de plus qu’il est encore possible de réinventer notre façon de voyager. Les globe trotteurs d’aujourd’hui ne manque pas d’idée pour barouder différemment, que ce soit par leur moyen de locomotion, la destination ou le but de leurs voyage.

Trajet des voyageurs jusq'au Mexique
Trajet des voyageurs du cap vert jusqu’au Mexique à Cancun le terminus de cette aventure

4. Conclusion

En route vers Le Mexique

Je recommanderais ce livre à toute personne s’intéressant au écrivains voyageurs d’aujourd’hui; toute personne pensant que l’argent nous limite pour s’évader. Ce livre vous permettras de voir le monde d’une autre façon et qui sait vous donneras peut être envie de tenter l’aventure sans argent.

Pour terminer je vous conseille vivement d’aller faire un tour sur le blog qui est né pendant leur voyage sansunsou et sur le site du projet qui est né ensuite Eotopia .

N’hésitez pas laissez un commentaire en bas de l’article, venez faire un tour sur la page facebook du blog. Ou je parle d’anecdotes autour des livres de voyages,  je partage des expositions, des conférences, …

A bientôt pour de nouvelles destinations littéraire et d’ici là bonne lecture

 

 

Sources utilisés pour la rédaction de l’article :

  • Les photos et l’extrait présent dans cette article sont tirés du livre Sans un sou en poche de Benjamin Lesage au édition Arthaud.
  • Les sites Eotopia et sansunsou m’ont permis de rédiger cette article et de comprendre l’évolution de l’auteur.

One Reply to “Sans un sou en poche”

  1. maradan christine dit : Répondre

    on sent que tu as ete tres touché par ce livre. Tes commentaires sont plus vivants et me donne envie de decouvrir cet ouvrage. petit detail pratique. Pourrais tu mentioner quelque part le nombre de pages de tes romans.

Laisser un commentaire